Il me fallait un pèse-personne. Parce que, voyez-vous, faute de pratiquer une activité sportive régulière (et même une activité sportive tout court), j'avais tendance à m'empâter un peu. La question de mon poids m'intéressait donc.

En bon geek, mon premier réflexe a été bien sûr de vouloir acquérir un pèse-personne muni d'une connectique USB. Un tel appareil m'aurait permis de transférer les mesures des pesées directement dans un tableur par exemple. Las, je n'en ai pas trouvé dans les boutiques d'électro-ménager du coin. Qu'à cela ne tienne, j'ai finalement trouvé mieux ! Après tout, pourquoi s'encombrer d'une liaison par fil alors qu'on peut avoir une balance connectée en bluetooth ?

Je reconnais avoir été très critique la première fois que j'ai entendu parler de la wii board de Nintendo. En tant que contrôleur de jeu, cet accessoire semble assez limité : on peut imaginer diriger une planche de surf ou un skateboard avec, mais ça s'arrête là. Ce truc ne nous permettra pas de jouer au rugby ou hand ball, ni de nous déplacer de manière naturelle dans un FPS. Mais la wii board n'est que la partie émergée de l'affaire ; le point important ici est le jeu qui l'accompagne : Wii Fit.

Bien plus qu'un jeu, Wii Fit se veut un coach de remise en forme. On y pratique des postures de yoga et des exercices de gym sous la direction d'un entraîneur (homme ou femme au choix), et des mini-jeux sont également disponibles pour mettre à l'épreuve son équilibre. De quoi tonifier les muscles et le système cardio-vasculaire, et même perdre quelque calories (cinq minutes de hoola hoop à tortiller du croupion, ça n'est pas de tout repos, faut pas croire). Bon, ça ne remplace pas un match de basket sur le playground du quartier, mais ça permet tout de même de reprendre le sport en douceur quand on n'a plus l'habitude, de s'activer un peu en restant au sec quand il tombe des cordes, et pourquoi pas de retrouver un maintien et un équilibre correct.